Des amandes, des blancs d’oeuf, du sucre … Mais chuuuuut ! Nous n’en saurons pas plus.
La recette du Massepain de Saint-Léonard de Noblat doit demeurer secrète et ne se transmet que de génération en génération de pâtissiers.

Plus communément connue comme venant de Méditerranée, cette pâtisserie fait également partie du patrimoine gastronomique de la ville de Saint-Léonard de Noblat. La recette est remontée jusqu’en Limousin grâce aux marcheurs du fameux chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Et si on la renommait la barre énergétique du pèlerin ? En effet, outre sa capacité à se conserver longtemps, cette douceur est hypercalorique. Mais quand on aime, on ne compte pas !

Impossible de passer à Saint-Léonard de Noblat sans s’arrêter dans l’une de ses pâtisseries fabriquant des massepains.

Les massepains se dégustent

  • au dessert avec un champagne mi-sec
  • au goûter pour accompagner une tasse de thé ou un café
  • et à tout moment de la journée pour les plus gourmands !
Pour une vingtaine de pièces 
- 200 grammes de poudre d’amandes
- 200 grammes de sucre en poudre
- 100 grammes de blancs d’œufs
- 1 cuillerée à soupe d’eau de fleur d’oranger

Mélanger les amandes en poudre avec le sucre et  la cuillère d'eau de fleur d'oranger , puis incorporez les blancs d’œufs mousseux mais pas en neige.

Mélangez jusqu'à ce que la pâte soit homogène , garnissez en une poche à douille garnie d'une douille lisse de diamètre assez large et entreposez le tout au réfrigérateur pour 2 heures au moins.

Dressez à la poche à douille des petits bâtonnets de 5 cm environ sur une plaque à pâtisserie garnie d'un papier cuisson.

Enfournez dans le four chaud th 6 (180 ° ) pour environ 15 minutes de cuisson (le temps de cuisson est à adapter suivant les fours ) , surveillez bien ils doivent être juste dorés.  

Laissez les refroidir sur la plaque de cuisson , puis gardez les dans une boite en fer (enfin si les gourmands ne les dévorent pas avant)